4 min 23 novembre 2023

Partenariat tripartite pour la pratique infirmière avancée

Les deux plus grandes organisations romandes d’aide et de soins à domicile et l’Université de Lausanne s’allient pour développer la pratique infirmière avancée dans les soins à domicile.

RED. L’ Association vaudoise d’aide et de soins à domicile (AVASAD), l’Institution genevoise de maintien à domicile (IMAD) et l’Institut universitaire de formation et de recherche en soins de l’UNIL-CHUV (IUFRS) s’associent pour intégrer la pratique infirmière avancée (infirmier·ère formé·e en niveau Master) dans les soins à domicile sur sol romand. Ce partenariat tripartite inédit en Suisse vise à formaliser un nouveau modèle de soins à domicile qui réponde aux enjeux de santé publique. Ce projet est soutenu par la Fondation Leenaards qui y voit une opportunité d’améliorer la qualité et la continuité des soins envers les patient·e·s et la population.
La complexité croissante des prises en soins des patients, le manque de personnel soignant et l’augmentation globale des coûts de la santé nécessitent aujourd’hui des solutions innovantes pour répondre aux besoins en santé tout en optimisant la sécurité des patients et la qualité des soins. La formation et l’intégration dans les soins à domicile des infirmiers et infirmières hautement qualifiés et spécialisés répondent à cette ambition.

Dans les soins à domicile, la pratique infirmière avancée doit encore être consolidée. C’est l’objectif du projet conjoint intitulé IPADom – «Infirmier·ère de pratique avancée à domicile». Il réunit les deux plus grandes organisations d’aide et de soins à domicile de Suisse romande, l’AVASAD et l’IMAD, et l’institut de formation universitaire en sciences infirmières, l’IUFRS.
Le projet IPADom prévoit le développement et l’implantation de modèles de soins domiciliaires intégrant la pratique infirmière avancée à la suite d’un séjour dans une institution stationnaire, dans les cantons de Genève et Vaud. À terme, il vise à renforcer les équipes d’infirmiers et infirmières en
santé communautaire, à soutenir la relève académique et à développer des données probantes dans les soins à domicile.

«Un pas en avant majeur»
«Ce partenariat est un pas en avant majeur pour le système de santé et les soins domiciliaires en Suisse et témoigne de l’engagement des cantons romands en faveur de la pratique infirmière avancée en collaboration avec les partenaires médicaux ambulatoires au sein du réseau de soins», se réjouit Marie Da Roxa, Directrice générale de l’IMAD.
«Il ouvre la voie à des avancées significatives dans les soins à domicile, ainsi que dans la formation, le développement et l’intégration de nouveaux rôles pour les professionnels et professionnelles de la santé», précise Manuela Eicher, Directrice de l’IUFRS.
«En formalisant un modèle de soins intégrant la pratique infirmière avancée, nos trois institutions partenaires souhaitent démontrer l’impact positif sur l’offre en soin aux clients et clientes, ainsi que sur le système de santé», souligne Thierry Penseyres, Directeur du service du développement des pratiques professionnelles de la prévention et promotion de la santé de l’AVASAD.

Le communiqué de presse complet est disponible ici.

La pratique infirmière avancée, une vision d’avenir
Développer des modèles de soins à domicile intégrés dans un parcours de santé globale centré sur les patient·e·s et leurs proches et prenant davantage en compte la promotion de la santé ainsi que la prévention dans une approche en réseau: telle est la mission partagée par l’AVASAD, l’IMAD et l’IUFRS.
Introduite en Suisse Romande depuis 2009, la pratique infirmière avancée continue à se développer afin de faire face aux nombreux défis du système de santé, dont la complexité croissante des prises en charge, le manque de personnel soignant, l’augmentation des coûts de la santé.
Elle comprend deux rôles distincts qui s’appuient sur des savoirs et compétences étendus, acquis dans le cadre d’un cursus universitaire de niveau Master: l’infirmier·ère clinicien·ne spécialisé·e (ICLS) et l’infirmier·ère praticien·ne spécialisé·e (IPS). La pratique étendue de ces derniers implique des actes ou des prises de décisions d’ordre médical qui doivent être cadrés par la législation.
En renforçant la continuité des soins et l’efficience des prises en charge des patient·e·s, la pratique infirmière avancée soutient en outre le développement des compétences des collaborateur·trices des institutions de santé.

Plus d’articles

4 mars 2024

Aide et soins à domicile Suisse lance une nouvelle campagne d’image nationale

«La qualité des soins, c’est» – tel est le slogan de la nouvelle campagne d’imag...

16 août 2023

«Hospital at Home»: oui, mais avec l’Aide et soins à domicile

Un certain nombre de cliniques s’engagent activement dans le domaine de «Hospita...

1 octobre 2023

Collaboration numérique – simple et sécurisée avec HIN

En tant que norme en matière de communication sécurisée, HIN contribue à la coll...