3 min 19 janvier 2024

La complexité au cœur d’un symposium

L’IMAD a organisé le jeudi 18 janvier un symposium dédié au thème de la complexité dans le maintien à domicile à Lancy (GE). Les participants ont pu bénéficier de l’expertise de l’IMAD sur le sujet. La journée s’est avérée riche en présentations, réflexions et échanges interprofessionnels.

«Quelle place pour la complexité dans le maintien à domicile?», tel était le titre du symposium organisé le 18 janvier par l’institution genevoise de maintien à domicile (IMAD) dans ses nouveaux locaux à Lancy. En préambule, la directrice générale de l’IMAD Marie Da Roxa a expliqué la complexification des prises en soins par le contexte actuel: «Que ce soit en lien avec le virage ambulatoire, le vieillissement de la population, l’explosion des maladies chroniques, mais également avec l’explosion des problématiques de santé mentale, on voit bien que la complexité est une réalité qui nous accompagne. Elle nous accompagne depuis plusieurs années, mais de plus en plus, elle est prégnante», a-t-elle affirmé devant un auditoire bien rempli.

La complexité nous accompagne depuis plusieurs
années, mais de plus en plus, elle est prégnante.

Marie Da Roxa

directrice générale de l’IMAD

Le symposium a rassemblé plus de 80 professionnels des soins et de la santé de divers horizons – car la complexité nécessite d’être appréhendée non pas en silo, mais en interdisciplinarité, comme cela a été répété lors de plusieurs interventions. Au fil des présentations, les participantes et participants ont pu appréhender la définition de la complexité dans le contexte des soins, la distinction entre complexité et fragilité dans les soins à domicile à travers la présentation des résultats de l’étude FraXity, ou encore, les outils disponibles pour repérer et évaluer la complexité dans les prises en soins. La question de la place de la complexité dans la formation infirmière a été abordée dans le cadre d’une présentation relative à une expérience tessinoise. Et d’autres questions ont été soulevées lors d’ateliers participatifs, comme l’intégration de la complexité dans les équipes de maintien à domicile ou la place du patient/client/bénéficiaire des soins dans la prise en soins, qui a mis en évidence la notion de patient-partenaire.

Catherine Busnel, responsable de l’unité Recherche et développement au sein de l’IMAD et auteure du guide «Complexité des prises en soins à domicile», a partagé son expertise avec l’assemblée. © IMAD

La complexité est un sujet qui a gagné en visibilité depuis la pandémie de Covid-19, mais sur lequel l’IMAD travaille depuis dix ans. L’institution jouit d’une expertise en la matière et est à l’origine du COMID, un instrument de repérage de la complexité multidimensionnelle des prises en soins à domicile, lequel a été présenté lors du symposium. «Simple, pertinent et utile», celui-ci vient compléter d’autres outils cliniques d’évaluation globale tels que l’instrument interRAI HCSuisse. Pour accompagner et orienter les professionnels de l’aide et des soins à domicile, l’IMAD a en outre développé le guide «Complexité des prises en soins à domicile» (disponible en français, italien, allemand et anglais), rédigé par Catherine Busnel, responsable de l’unité Recherche et développement et cheville ouvrière dans l’organisation de ce symposium.

Au terme de la journée, les nombreux échanges ont montré combien la notion de complexité est importante pour les professionnels de la santé et pour le système de santé lui-même. Le foisonnement de réflexions autour de ce vaste sujet a ouvert à l’assemblée de nouvelles perspectives – mais aussi de nouveaux questionnements.

Le numéro 2/2024 du «Magazine Aide et soins à domicile» aura comme thème central «L’ Aide et soins à domicile et la complexité croissante».

Plus d’articles

15 décembre 2023

Symptom Navi: une boussole pour faire face au cancer

La gestion des symptômes d’une maladie cancéreuse et de son traitement est un dé...

21 novembre 2023

EFAS: adopter une réforme importante avec des valeurs de référence claires

L’alliance de 22 intervenants du secteur de la santé invite le Parlement à ne pa...

7 mars 2023

L’ASD adoucit la «Journée des malades» de ses clientes et clients

Nombre d’organisations d’aide et de soins à domicile (ASD) ont contribué à faire...