4 min 16 août 2023 Aide et soins à domicile Suisse

«Hospital at Home»: oui, mais avec l’Aide et soins à domicile

Un certain nombre de cliniques s’engagent activement dans le domaine de «Hospital at Home» et acquièrent leurs premières expériences. Aide et soins à domicile Suisse approuve le concept de «Hospital at Home» qui réunit des prestations médicales et de soins, car il s’inscrit dans le développement systématique et positif de la politique de santé «l’ambulatoire avant le stationnaire». Dans l’optique des soins de santé intégrés, l’Aide et soins à domicile doit toutefois jouer un rôle central dans la conception et la mise en œuvre de ce concept.

Aide et soins à domicile Suisse demande que les hôpitaux renoncent à mettre en place de nouvelles structures parallèles dans le cadre de «Hospital at Home» lorsqu’il est possible de recourir pour cela à l’Aide et soins à domicile.
Depuis de nombreuses années déjà, on observe un déplacement des traitements médicaux de l’hôpital vers l’ambulatoire. Le principe politique «l’ambulatoire avant le stationnaire» est également pertinent sur le plan économique, dans la mesure où il permet de freiner la croissance des coûts de santé. En tant que prestataire de soins de base important, l’aide et soins à domicile apportent une contribution significative à cet égard.
«Hospital at Home» est la suite logique de la mise en œuvre de cette stratégie de politique de santé et quelques services hospitaliers de différents cantons mènent actuellement de premiers essais.
Aide et soins à domicile Suisse salue le concept de «Hospital at Home», mais demande que les hôpitaux, fournisseurs de prestations médicales, et l’aide et soins à domicile, fournisseur de soins à domicile, travaillent main dans la main dès le départ.

Soigner à domicile un client souffrant d’une maladie aiguë de manière équivalente à une hospitalisation? L’ Aide et de soins à domicile peuve le faire, comme ici l’IMAD (GE).
Photo: Michael Maillard

Soins à domicile: une demande et une complexité croissantes
Dans chaque commune de Suisse, il existe des organisations de soins et d’aide à domicile représentant plus de 40 000 collaborateurs au total. En tant que prestataire de soins, Aide et soins à domicile dispose de personnel soignant qualifié et d’une infrastructure qui est prédestinée pour les soins dans le cadre de « hospital at home ». Elle possède des dizaines
d’années d’expérience et de savoir-faire en matière de prestation de soins chez les patients et en connaît bien les spécificités, comme le respect des mesures d’hygiène dans différents types de logements.
Face à l’augmentation de la demande en soins ambulatoires, Aide et soins à domicile a très fortement développé ses prestations ces dernières années, à la fois sur le plan professionnel et sur le plan structurel. Grâce aux progrès médico-techniques réalisés, elle est en mesure d’offrir soins et assistance à domicile à des personnes dans des situations de maladie
toujours plus complexes. Elle est notamment capable de prendre en charge des soins hautement spécialisés, équivalents à ceux dispensés à l’hôpital, dans des domaines comme l’oncologie, la psychiatrie, les soins palliatifs et les soins des plaies. Aide et soins à domicile assure des services du matin, du soir et de nuit, souvent aussi 24/7. Par ailleurs, elle fournit des prestations de soutien, en particulier dans le domaine de l’économie domestique.

Ce que demande Aide et soins à domicile Suisse
Dans le cadre du concept de «Hospital at Home», Aide et soins à domicile Suisse demande

  • à être impliquée dès le départ par les hôpitaux et les cantons dans les projets menés dans ce domaine. Les hôpitaux, fournisseurs de prestations médicales, et les organisations d’aide et soins à domicile, fournisseurs de prestations de soins, sont sur un pied d’égalité en tant que partenaires.
  • que la circulation des informations entre tous les acteurs impliqués soit assurée par des moyens appropriés, à l’avenir par le biais du dossier électronique du patient (DEP), qui doit être rendu obligatoire pour tous les prestataires.
  • que les caisses-maladie et les financeurs résiduels (cantons et communes) rémunèrent l’Aide et soins à domicile de manière adéquate pour les prestations complexes. De même, les prestations supplémentaires et l’utilisation de moyens auxiliaires techniques que devra assurer l’Aide et soins à domicile du fait de la progression de l’ambulatoire doivent être rétribuées

Voir aussi l’article: L’IMAD (Institution genevoise de maintien à domicile) montre que l’Aide et les soins à domicile peut fournir des prestations équivalentes à l’hôpital à domicile.

Voir aussi l’article: Regine Sauter, présidente de H+ Les Hôpitaux de Suisse, et Thomas Heiniger, président de l’Aide et soins à domicile Suisse, discutent de la coopération entre l’Aide et soins à domicile et les hôpitaux et “Hospital at Home”.

Plus d’articles

Satisfaction face au «non» au frein aux coûts

Le peuple suisse s’est clairement prononcé contre l’introduction d’un frein aux coûts dans notre système de santé. Aide et soins à d...

Rapport annuel 2022

Offrir de bonnes conditions-cadres aux collaboratrices et collaborateurs de l’Aide et soins à domicile dans leur travail essentiel a...

Aide et soins à domicile Suisse lance une nouvelle campagne d’image nationale

«La qualité des soins, c’est» – tel est le slogan de la nouvelle campagne d’image nationale d’Aide et soins à domicile Suisse. L’acc...