3 min 10 novembre 2023

Faits et chiffres 2022 sur l’aide et les soins à domicile

L'Office fédéral de la statistique OFS a publié les chiffres actuels concernant l'aide et soins à domicile. Cette statistique est un nouvel indice fort qui montre que l’aide et soin à domicile permet à un nombre croissant de personnes âgées de retarder le plus longtemps possible, voire d'éviter, le passage en EMS. Avec un peu plus de 30%, la part des personnes de moins de 65 ans qui sont prises en charge par les services d'aide et de soins à domicile dans leur environnement - par exemple après une naissance ou un accident - reste également élevée.

Au total, 458’578 (440’747 l’année précédente) clients et clientes ont été soignés et pris en charge à domicile par des collaborateurs/collaboratrices de l’aide et soins à domicile et des infirmiers/infirmières indépendant-e-s en Suisse. En 2022, 21’595’714 d’heures de prestations facturées (année précédente : 20’577’270) et 5’928’223 heures de soutien (année précédente: 6’358’444) ont été fournies. Le nombre de collaborateurs et collaboratrices dans les services d’aide et de soins à domicile s’élevait à 61’086 (année précédente : 59’176).

Voici les chiffres clés et les faits principaux sur l’Aide et soins à domicile à but non lucratif en Suisse:

  • L’Aide et soins à domicile à but non lucratif s’affirme comme le leader du marché avec 76% pour l’ensemble des clients et des heures effectuées pour des prestations de soins infirmiers. Le nombre de prestataires de soins ambulatoires continue d’augmenter: en 2022, 401 (en 2021 : 382) organisations d’aide et de soins à domicile à but lucratif, et 1’479 (1’421) infirmières indépendantes ont fourni des prestations d’aide et de soins à domicile.
  • Les soins ambulatoires et l’aide et soins à domicile sont toujours plus importants. Ainsi, l’augmentation du nombre des organisations commerciales d’aide et soins à domicile et des infirmières et infirmiers indépendantes est logique.
  • Un nombre plus élevé de collaboratrices et collaborateurs, soit 42’378 (41’463), ont soigné, accompagné et soutenu davantage de clients, soit 348’262 (337’629).
  • La proportion de personnes âgées de plus de 79 ans utilisant des services de soins a diminué régulièrement au cours des dernières années. 38% (37%) des clientes et clients (correspondant à 114’636 personnes) qui demandent des prestations de soins ont plus de 80 ans. Cette part a diminué de 11% depuis 2011.
  • En revanche, la proportion de clientes et clients entre 20 et 64 ans reste stable. Il est aujourd’hui à 29% (soit 86’222 personnes), une augmentation de 9% depuis 2011. D’une part, cette évolution confirme que les soins ambulatoires offrent de plus en plus de soins spécialisés qui ont été fournis jusqu’à présent en milieu stationnaire comme par exemple des soins oncologiques, soins palliatifs, soins complexes après la sortie d’hôpital.
  • Le nombre d’heures par client et par année est deux fois moins élevé dans les services d’aide et de soins à domicile à but non lucratif (47) que pour les organisations à but commercial (116). Dans le domaine de l’aide au ménage et de l’accompagnement social, il est même quatre fois moins élevé: 38 heures contre 114. Cette différence s’explique entre autres par le fait que les services d’aide et de soins à domicile à but non lucratif assurent également des interventions de courte durée (en raison de leur obligation de prise en charge).
  • Parmi les prestations de soins facturés, 37% sont des soins de traitement et 53% des soins de base. Les chiffres correspondants pour les organisations commerciales sont de 25% (soins de traitement) et 70% (soins de base). Cela signifie que l’aide et soins à domicile à but non lucratif est confrontée à des situations de soins complexes et que celles-ci doivent être effectuées par des professionnels appropriés. Cela se reflète également dans les qualifications scolaires : 36% du personnel de l’aide et soins à domicile à but non lucratif ont un diplôme de formation supérieure (diplôme, bachelor ou master) et 27% ont une formation professionnelle de base (ASSC, etc.) 27% ont suivi une formation (assistance aux soins, aide à domicile ou n’ont pas de formation spécifique). Pour les organisations commerciales, ces pourcentages sont de 26% (formation supérieure), 28% (formation professionnelle de base) et 38% (cours ou pas de formation spécifique).

Plus d’informations du OFS ici.

Plus d’articles

15 décembre 2023

Symptom Navi: une boussole pour faire face au cancer

La gestion des symptômes d’une maladie cancéreuse et de son traitement est un dé...

23 août 2023

Consultation sur l’initiative des soins infirmiers

Le Conseil fédéral ouvre la consultation sur l’étape 1 de la mise en œuvre...

12 mars 2024

Spitex Verband Graubünden: projet musical pour les 50 ans de l’association

Pour célébrer son jubilé, l’Association cantonale grisonne d’aide et de soins à ...